Une parenthèse enchantée

En ces temps troublés, nous avons vécu une parenthèse joyeuse et dynamisante ! Nous avons ouvert nos portes mi-juin avec une petite équipe de 5 étudiants, puis les personnes se sont succédées, beaucoup de rire, de joie et de bonne humeur ! Pour un jour ou plusieurs semaines, des rencontres … Beaucoup d’échanges, de partage et de découverte, pour tout le monde.

Des soirées magiques …

Nous avons aussi travaillé … l’installation de l’irrigation des plantations de cet hiver ; une petite bergerie pour les 5 moutons du Cameroun arrivés en juin ; la réhabilitation d’une caravane en poulailler mobile, nous sommes ainsi presque prêt à recevoir une 15aine de poules ; la réhabilitation de la toiture de l’ancienne bergerie pour notre abris à outils ; le fauchage de la zone de la mare … à l’ancienne … à la faux ; le piquetage et la préparation des sols pour les plantations des noyers, noisetiers et amandiers de cet hiver ; après les toilettes sèches, l’installation de pissotières pour les filles ; les travaux du 413 ont continué ; et puis toujours désherber, ramasser fruits et légumes …

Certains travaux ont démarré avec une équipe …. puis se sont terminés quelques semaines après avec une autre équipe ….

Tout ça en photo :

Merci encore !!!!!!!

Thomas, Pierre, Thomas, Joséphine, Jonas, Ismael, Hugo, Salomé, Alice, Lucie, Eva, Camille, Julien, Cynthia, Leila, Sabine, Valérie, Fanny, Lina, Jaja, Corentin, Marie, Baptiste, Billy, Zoe, Lilou, Lou, Arthur, Yann, Marie, Maxime, Alhassana et Marente.

Et la vie continue …

Difficile d’écrire pendant cette période très bizarre que nous vivons de façon très inéquitable, injuste et difficile … Certains ont pu en profiter pour se recentrer, réfléchir, se poser, profiter de ses proches … d’autres, au contraire, ont souffert et souffrent encore. En ce qui nous concerne, nous avons continué nos activités, sans accueil pendant trois mois.

Nous avons enfin pu réaliser la mare du vallon. Les pluies interminables de cet hiver nous avaient empêchés de continuer le chantier. Cette nouvelle mare s’intègre dans un « réseau » de mares créant ainsi un corridor écologique. L’objectif étant de développer la biodiversité des zones humides sur la parcelle, nous laisserons vivre cet espace pendant une ou deux saisons afin de permettre la libre circulation des espèces locales et ainsi obtenir un équilibre biologique pérenne.

Les vergers se portent globalement bien, même si certains arbres sont morts, certainement de trop de pluie cet hiver, sans compter les campagnols qui s’en donnent à cœur joie en mangeant les racines de nos arbres …

Nos poules se portent bien, et nous allons accueillir très bientôt un nouvel habitant du Jardin des ZakYom … Zwina notre petite chienne !!!

Les semis … quelle histoire … Les limaces ont tout mangé … Après avoir mis des pièges à bière, moyennement convaincants … on a peut être trouvé la parade !!!! Les limaces ne savent pas nager !!!!

En attendant l’introduction naturelle des prédateurs des limaces … On a placé les semis sur des bancs et chaises les pieds dans l’eau !!!!

Et la vie continue … Quelques photos