Des ânes pour remplacer les tracteurs ?

Pourquoi pas ?

Kenza a suivi une formation sur la traction âsine à l’École nationale des ânes maraîchers … extraordinaire !!! En quatre jours, cette formation permet de voir tout ce qu’il est possible de faire avec un âne dans une ferme. Une seconde formation, sur deux semaines, permet de se perfectionner et de repartir, éventuellement, avec un âne éduqué au maraichage.

Ca y est … c’est décidé …. nous allons avoir une ânesse et quelques moutons pour l’accompagner, idéalement de la race « des Pyrénées » ou « grand noir du Berry ».

Pourquoi une ânesse …. pour avoir des petits ânons 🙂