Tout n’est pas rose au Jardin des ZakYom!

Trois ans que nous avons démarré nos activités. Avec beaucoup d’enthousiasme et de joie, la plantation des arbres, l’installation administrative, le soin et le suivi des plantations avec le Conservatoire Végétal Régional d’Aquitaine, la plantation d’une centaine d’espèces pour créer des haies bocagères et développer la biodiversité de la parcelle, la création de mares pour développer les zones humides, la captation des eau de pluie, etc etc …

Et cette année, comme beaucoup d’autres paysans, nous avons été contraints de développer nos capacités de persévérance… -7°C deux nuits d’affilée après un printemps précoce… les fleurs et les fruits ont tous gelé ! Une tempête avec des grêlons plus gros que des balles de ping-pong, quinze minutes ont suffi pour transformer le paysage… des arbres fruitiers tombés, partout sur la parcelle des branches cassées, la moitié des feuilles tombées, les troncs criblés d’impacts, les fraisiers, les légumes hachés… Puis, les canicules et la sécheresse de cet été…

Nos arbres souffrent et nous avec…

Ce n’est pas courant d’écrire des nouvelles très peu joyeuses

Alors prenons exemple sur la nature… persévérons et … renaissons à nouveau!

Autonomie électrique

Un an que nous travaillons sur le projet d’autonomie électrique. Ça y est ! Le système est fonctionnel ! L’objectif a été de rendre le lieu (gite pouvant recevoir 15 personnes) autonome en électricité: produire 100% de l’électricité utilisée.

Estimer les besoins

La première étape a été d’estimer nos besoins en électricité. Pour ce faire, nous avons commencé par diminuer nos besoins par tous les petits gestes simples que tout le monde connait maintenant…

Dimensionner le système pour l’hiver

Puis nous avons dimensionné notre système en tenant compte des difficultés de production de l’électricité en hiver. En effet, en hiver, les journées sont plus courtes: nous avons 6h d’ensoleillement en moins entre le jour le plus long (21 juin) et le jour le plus court (21 décembre). De plus, la luminosité est plus faible et il peut y avoir plusieurs jours d’affilés sans soleil. Il est donc beaucoup plus difficile de produire suffisamment d’électricité pour être autonome en hiver qu’en été.

Nous avons donc dimensionné notre système pour être le plus performant en hiver

Comme le soleil est très bas par rapport à l’horizon l’hiver, pour capter le maximum de lumière, nous avons positionné nos panneaux photovoltaïques à 60° pour être perpendiculaire avec les rayons du soleil. En été, cette inclinaison n’est pas idéale, mais un ensoleillement plus long allié à une luminosité plus importante tous les jours ou presque rend cette installation suffisante en été aussi.

Des batteries pour quoi faire ?

Pour être autonome, des batteries sont nécessaires pour stocker l’énergie utilisée la nuit et les jours peu ensoleillés. Nous avons fait le choix de dimensionner les batteries pour pouvoir avoir suffisamment d’énergie stockée pour 3 jours sans soleil.

Le système installé

  • 20 panneaux photovoltaïques (6 kWc) placés sur des supports à 60° dans la prairie, pas loin de la maison
  • 2 régulateurs MPPT pour optimiser la production électrique des panneaux photovoltaïques
  • 4 batteries (14 kWh) pour stocker l’énergie qui sera utilisée la nuit et les jours non ensoleillés.
  • Un onduleur permettant de piloter l’ensemble du système: il transforme le courant continu des panneaux photovoltaïques et charge les batteries, il permet de basculer automatiquement d’une source d’énergie à une autre: courant électrique du réseau, panneaux photovoltaïques ou batterie.
  • Un panneau de contrôle de l’ensemble du système

Nous avons choisi du matériel Victron, la référence dans le monde de l’énergie indépendante. Nous avons suivi les conseils très professionnels de Sines, spécialiste du solaire en site isolé. Enfin, l’installation a été réalisée par une entreprise locale dynamique et compétente: Hot Technique.